Imprimer

Anomalies du placenta

anomalie-placenta5La grossesse s'accompagne du développement d'une structure, le placenta, qui tapisse la cavité utérine et assure l'alimentation du foetus.
Le placenta se développe tout au long de la gestation; les anomalies surviennent en général au cours des derniers mois de la grossesse.
On appelle hématome rétroplacentaire la séparation prématurée d'un placenta normalement implanté dans l'utérus.

 

Le décollement placentaire peut être de plusieurs degrés : de quelques millimètres au décollement complet qui exige le traitement d'urgence de la mère et du foetus.
Le placenta praevia correspond à une implantation sur, ou à proximité de l'orifice interne du col de l'utérus.
Cela entraîne des difficultés lors de l'accouchement qui ne peut pas toujours se faire par voie basse; une césarienne est alors nécessaire.

 

Causes des anomalies du placenta?

L'hématome rétroplacentaire est parfois dû à la présence d'un cordon ombilical trop court.
Mais il peut aussi survenir à la suite d'un Glossary Link traumatisme important.
Toutefois, force est de reconnaître que les causes en sont souvent inconnues.
Il est plus fréquent chez les femmes souffrant d'hypertension ou de prééclampsie (toxémie gravidique) et chez celles qui sont fortement anémiées ou qui fument.
Le placenta praevia résulte d'une implantation de ce dernier trop proche du col de l'utérus.
La cause est encore obscure mais il est plus fréquent lors d'une première grossesse, ou chez les femmes qui présentent une anomalie de l'utérus qui empêche l'implantation normale.
Les filles nées de mères ayant pris du diesthylstilbestrol (un oestrogène synthétique) au cours de leur grossesse présentent une incidence accrue de placenta praevia, peut-être en raison de la fréquence des malformations utérines chez ces femmes.

anomalie-placenta2Traitement des anomalies du placenta

Une femme enceinte doit effectuer des bilans prénataux réguliers.
C'est très souvent lors de ces bilans que les anomalies sont détectées.
Toute hémorragie vaginale pendant la grossesse doit être signalée immédiatement au médecin.
Le médecin pratique un examen clinique et écoute le coeur du bébé.
Il évite, si possible, d'effectuer un toucher vaginal, sauf si l'accouchement est imminent.
On utilise de préférence l'échographie qui permet de déterminer l'emplacement du placenta et de faire la différence entre un hématome rétroplacentaire et un placenta praevia.
Si nécessaire, le col de l'utérus est examiné.
Si le problème survient peu de temps avant la date estimée de l'accouchement, il est préférable de provoquer le travail ou de pratiquer une césarienne.
La présence d'un hématome rétroplacentaire au cours du troisième trimestre entraîne en général l'hospitalisation.
Si le décollement est faible et l'hémorragie limitée, la femme peut rester chez elle mais doit garder le Glossary Link lit.

Evolution

Les symptômes apparaissent de manière soudaine.
Ils peuvent s'accompagner, dans l'hématome rétroplacentaire, de violents saignements, de douleurs aiguës et provoquer un état de choc.
Il arrive aussi que les saignements, de douleurs modérés persistent pendant quelque temps; on peut alors contrôler l'évolution par le repos au lit jusqu'à l'accouchement.
Lorsque le bébé est né et le placenta expulsé, le problème se résout de lui-même.

Les anomalies du placenta sont-elles dangereuses?

Oui, elle peuvent être fatales pour la mère et l'enfant.

Comment éviter les anomalies du placenta?

- Ne pas fumer et éviter les environnements enfumés.

- Consulter l'obstétricien régulièrement.

- En cas d'hypertension, ou d'autres facteurs favorisant les anomalies du placenta, mieux vaut être suivie par un gynécologue spécialisé dans les grossesses à risque.