Imprimer

Epididymite

neisseria-gonorrhoeaeL’épididymite est l’une des infections les plus courantes de l’appareil génital masculin.

Elle se traduit par une infection et une inflammation du canal qui conduit le sperme : l’épididyme.

L’infection peut être unilatérale, n’affectant qu’un seul côté, ou bilatérale.

Symptômes

-Tuméfaction et induration du scrotum.

-Gonflement du scrotum et de l’ Glossary Link aine.

-Douleur subite aiguë dans la région des testicules.

-Fièvre, sensation de malaise

 

Quelles sont les causes de l’épididymite ?Epididymite

Chez les hommes de moins de 35 ans, la plupart des cas sont dus aux germes transmis sexuellement que sont Neisseria gonorrhoeae et chlamydia trachomatis.

Chez les hommes de plus de 35 ans, la plupart des cas relèvent de bacilles coliformes Gram négatifs, présents dans l’appareil gastro-intestinal.

L’épididymite est en général une complication d’une infection de l’urètre qui évacue l’urine à partir de la vessie, ou de la prostate.

Il est rare que l’infection provienne d’un organe éloigné de l’appareil génital (tuberculose ou oreillons).

Celle-ci se propage par la Glossary Link circulation sanguine et lymphatique jusqu’à l’épididyme.

Chez les patients plus âgés ayant subi une Glossary Link ablation de la prostate, l’épididymite constitue parfois une complication postopératoire.

 

Traitement

Il convient de consulter un médecin en cas de douleur aiguë à l’aine et de tuméfaction du scrotum ne disparaissant pas après un ou deux jours.

De la fièvre et une sensation de malaise général sont également le signe d’une infection.

Certains symptômes sont semblables à ceux de la torsion des testicules, maladie qui exige une intervention chirurgicale immédiate.

Le médecin examine l’aine, le scrotum et les testicules pour définir la zone tuméfiée et indurée.

Il fait procéder à une analyse de sang afin de déterminer le nombre de globules blancs, qui peut indiquer ou non la présence d’une infection.

Il demande aussi une analyse d’urine.

On identifie le germe responsable par culture des urines ou des sécrétions prostatiques.

Le traitement associe antalgiques et antibiotiques pour combattre la douleur et l’infection.

Le repos au Glossary Link lit est en général recommandé ainsi que le port d’un suspensoir scrotal et un refroidissement local par vessie de glace pour réduire l’inflammation et la tuméfaction.

 

Que faire soi-même ?Epididymite

La meilleure démarche est la prévention qui passe par une hygiène intime et sexuelle rigoureuse, et implique le port de préservatif en cas de partenaires multiples ou occasionnelles.

 

Evolution

Prise à temps, cette infection cède en général rapidement.

Les antibiotiques agissent en quelques jours et les symptômes disparaissent.

Le patient doit rester au repos pendant 2 semaines et porter un suspensoir scrotal pendant 6 semaines.

 

L’épididymite est-elle une maladie dangereuse ?

Ce n’est pas une affection grave si elle est traitée à temps.

En revanche, elle peut sérieusement se compliquer si le traitement est trop tardif et provoquer la stérilité surtout en cas d’atteinte bilatérale.

L’infection peut aussi atteindre les testicules.

Dans certains cas, l’épididymite peut conduire à la formation d’une hydrocèle (accumulation de liquide dans le sac qui enveloppe les testicules).

 

Attention !

L’épididymite exige un traitement rapide pour éviter les complications telles que la stérilité.

Il faut poursuivre l’antibiothérapie même après la disparition des symptômes pour prévenir la récidive.

Il ne faut pas que la région du scrotum soit soumise à une température trop élevée, ce qui endommage les cellules germinales permettant la production du sperme.