Imprimer

Polypes et kystes de l'utérus

polypes5Les polypes et les kystes de l'utérus sont des croissances bénignes dans le col de l'utérus, cette partie étroite de l'utérus qui se prolonge dans le vagin.
Ils sont en général asymptomatiques, ce qui explique pourquoi ils sont souvent détectés par hasard lors d'un examen de contrôle.

Les polypes sont les tumeurs les plus communes du col de l'utérus. Il s'agit d'amas tissulaires mous et rouges qui se développent sur la muqueuse du col.
Les polypes sont plus fréquents chez la femme avant la ménopause.
Ils peuvent se développer à l'intérieur du col ou se prolonger dans le vagin à partir du col.
Les polypes du col utérin peuvent parfois entraîner des saignements, en général après un rapport sexuel ou une toilette intime.
Mais il arrive que les saignements soient spontanés sans Glossary Link traumatisme apparent.
Les kystes se développent dans le col utérin lorsque les glandes situées dans sa muqueuse et qui sécrètent des glaires sont obstruées.
Les glaires s'accumulent dans ces glandes et des petits nodules bleus ou jaunâtres se forment.
Les kystes sont souvent très petits et restent asymptomatiques tant qu'ils ne sont pas infectés.

polypesQuelles sont les causes des polypes de l'utérus?

La cause à l'origine de la formation des polypes et des kystes est inconnue.
Toutefois, on remarque parfois la formation de kystes quand une protrusion anormale du col de l'utérus dans le vagin est en voie de cicatrisation.
Au cours de la cicatrisation, les cellules de la protrusion sont piégées sous la couche de cellules nouvelles et continuent de sécréter des glaires.

Traitement des polypes de l'utérus

Il faut consulter un médecin immédiatement en cas de saignements anormaux.
La plupart  du temps, ces saignements résultent d'un problème bénin qui est facilement éliminé.
Mais cela peut parfois être le signe d'un cancer.
polypes2C'est souvent au cours d'un examen gynécologique de contrôle que le médecin découvre des polypes ou des kystes.
Les kystes sont souvent dépistés dans le cadre d'un frottis du col de l'utérus.
Si le médecin soupçonne un cancer, il réalise une colposcopie qui lui permet de visualiser la lésion et de pratiquer une biopsie.
Les kystes asymptomatiques ne demandent aucun traitement. Toutefois, s'ils sont infectés, on les enlève par cryochirurgie ou on les cautérise.
Les polypes doivent habituellement être traités. S'il n'y a pas eu de saignements anormaux, l' Glossary Link ablation peut se faire au cabinet du médecin au cour d'une visite de contrôle.
Les médecins procèdent parfois à l'ablation après Glossary Link dilatation du col et par curetage.
Le curetage permet de s'assurer que l'utérus n'héberge pas d'autres kystes.
Si la patiente signale des saignements anormaux, le médecin effectue une biopsie de la muqueuse utérine pour éliminer la possibilité d'une tumeur.
Cette procédure est essentielle car le saignement peut ne pas être dû au polype.
Le curetage et la biopsie sont particulièrement  conseillés si la femme est ménopausée.

Evolution des polypes de l'utérus

Les polypes et les kystes ont souvent une taille stable pendant des années et sont asymptomatiques.
Toutefois, il est préférable d'enlever les polypes.

Les polypes de l'utérus sont-ils dangereux ?

En général, il s'agit d'un problème bénin. Mais, dans de rares cas, les kystes peuvent s'infecter et donner lieu à une inflammation Glossary Link chronique du col de l'utérus.
Sans traitement, l'infection peut gagner les trompes de Fallope et l'utérus, et donner lieu à des problèmes de stérilité.
Il n'y a pas de lien prouvé entre les polypes et les kystes du col utérin et le cancer, mais, dans un petit nombre de cas, un polype peut être le signe d'une tumeur maligne de l'endomètre ou être lui-même d'origine cancéreuse.
Les traitements des kystes et polypes du col de l'utérus laissent parfois une cicatrice responsable d'inconvénients ultérieurs.
Il peut apparaître des saignements avant les règles normales et surtout des troubles de la dilatation du col en cas d'accouchement.
Ces séquelles sont plus fréquentes en cas de traitement par électrocoagulation, de destruction au laser ou par le froid.
Il est parfois préférable de s'abstenir.

Attention

Les saignements non liés aux règles doivent être signalés sans retard au médecin, surtout après la ménopause.
Bien que les saignements ne soient pas toujours le signe d'un cancer du col de l'utérus, il s'agit d'un symptôme classique.
le cancer du col de l'utérus peut être efficacement traité quand il est pris au début.
il est donc vital de ne pas retarder la consultation du médecin.